Restauration du Neptune Il Furioso

Rémy Sergent, ayant acheté un First 18, souhaitait se séparer de son Neptune Il Furioso. C’était donc l’occasion pour nous, Jonathan et Gaëtan, de reformer notre équipage de jeunesse et de rassembler deux membres du même club sur un même bateau.

Nous avons donc racheté ce beau Neptune en octobre dernier.

Nous savions que le pont était malade, nous avions donc prévu de le restaurer et de remplacer le contreplaqué par de la mousse Airex.
Après un entrainement et quelques détails à régler, nous avons commencé les travaux mi-novembre.

renovation-FRA1930-Il-Furirioso-3

Nous avons commencé par enlever tout l’accastillage.

Nous avons découpé le rouf par moitié, par la facilité, mais aussi pour pouvoir travailler aisément tout autour.

 

renovation-FRA1930-Il-Furirioso-4Le cockpit aussi était mou, nous avons donc sondé pour vérifier si c’était du délaminage ou du bois « pourris ».

Malheureusement pour nous, il s’agissait de la même maladie que le rouf.

Le fond du cockpit donne envie d’être découpé mais après réflexion, il faut pouvoir marcher dans le bateau pour avoir accès à l’intérieur. Cela attendra.

 

 

Après beaucoup de nettoyage, de grattage et de ponçage, nous avons collé la mousse sur l’ensemble des zones découpées et stratifié le rouf.

Ensuite, nous avons collé les peaux des banquettes. Une fois reconstituées, nous avons découpé le fond. Même après 3 mois au sec, le bois était encore gorgée d’eau !

Pendant que la polymérisation se termine, nous avons attaqué la coque : raclage de l’antifouling, masticage des quelques défauts par ci par là.

Après un gros boulot de ponçage, masticage, ponçage, masticage, et rebelote, nous sommes arrivés à un résultat satisfaisant.

renovation-FRA1930-Il-Furirioso-9

renovation-FRA1930-Il-Furirioso-10

A mi-février, nous avons attaqué la peinture. Nous espérons remettre le bateau à l’eau début mars pour nous entraîner en vue de l’étape micro de l’Erdre.

renovation-FRA1930-Il-Furirioso-12

A noter que ce projet aura nécessité un peu plus de 800 heures de main d’œuvre… !

Objectif annoncé

Faire mieux que l’année dernière et participer à plus de régates du TDF micro. Nous comptons aussi nous déplacer localement et essayer de dynamiser la flotte micro sudiste car il y a pas mal de bons bateaux, et on ne pourra que progresser !

Remerciements à Accastillage Diffusion Toulouse, Real Composite, Nautix, Marc Goblet et Roland Dumons.

Jonathan et Gaëtan

Share Button