Pompe à spi

La pompe à spi présente trois avantages majeurs sur un Micro :

  • Hisse le spi se fait d’une seule main, ce qui permet de ne pas lâcher la barre.
  • L’envoi de spi est beaucoup plus rapide grâce à la surmultiplication.
  • Et surtout, pouvoir affaler le spi en étant sur que jamais la drisse va s’emmêler et sans avoir besoin de la ranger savamment.

Nous devons à Robert Humbert l’innovation de la pompe à spi avec enrouleur de laisse à chien, innovation majeur dans le domaine.

Schéma d’ensemble

  1. Taquet coinceur à mâchoire
  2. Poulie « flip flap », à bille
  3. poulie volante, à bille, avec une poignée
  4. Coinceur à bascule anti-retour pour pompe à spi
  5. Enrouleur de laisse à chien

La drisse est en bleu.

Fonctionnement

Pour hisser :

Avant de hisse, vérifier que la drisse passe dans le coinceur (1).
Le barreur prend la poignée, tire vers le haut la poulie volante (3). Le coinceur (4) bascule et empêche la drisse de sortir de l’enrouleur (5). La drisse est ainsi tiré dans le sens hisser et lors qu’on tire de 1 sur la poulie (3), la tête de spi monte de 2. La drisse passe dans la poulie (2) et ainsi passe à travers le bloqueur (1).
Lorsqu’on est a bout de bras, on abaisse la poulie (3) jusqu’en bas. Le spi ne redescend pas grâce au bloqueur (1). Le coinceur (4) se remet à plat tout seul et la drisse s’enroule dans l’enrouleur (5).
En deux coup et demi, le spi est en haut. Comme c’est surmultiplier, il faut tirer assez fort, mais ça ne demande pas non plus une force herculéenne.

Pour affaler :

Sorti la drisse du taquet (1) et ça se déroule tout seul. (ça ne dispense pas le numéro 1 de rentrer le spi dans le sac…)

Matériel :

– La drisse de spi doit être en spectra de 2,5 ou 3 millimètre (sinon, elle ne se stocke pas dans l’enrouleur (5)). La changer au besoin. Elle doit faire juste la longueur, max un mètre de plus (toujours pour entrer dans l’enrouleur (5)).

– 80 cm de gaine pour surgainer la drisse à l’extrémité coté spi (pour protéger du raguage sur la drisse de tête de mat et faire un nœud pas trop petit sur la têtière de spi) et surgainer la drisse dans le taquet (1).

– 1 boule pour mettre sur la drisse.

– Un taquet à mâchoire (1) : un petit modèle suffit, éviter les mâchoires en plastique seule qui ne résisterons pas longtemps à la friction sur toute la longueur de la drisse.

– Poulie flip flap. A bille, vérifier la taille pour que la drisse soit bien au fond du bloqueur dans on hisse (au besoin, prévoir des cales).

– Poulie volante et poignée. Poulie à bille. Prendre un poignée confortable pour tirer avec force et efficacité (poignée de trapèze, petit tube en alu, …).

– Coinceur à bascule. Chez les bon shipchandlers qui fond du dériveur. (à paris, Paris Voile ou Boatique)

– Enrouleur de laisse à chien : modèle pour gros chien, longueur 8 mètres.

– Un système pour tenir le spi en bas dans son sac , suivant le modèle de bateau et les préférence :

  • un petit crochet en plastique accroché à la baille à spi
  • une boule au bout d’un sandow qui passe dans une boucle en sandow, le tout sur le coté de la descente

– 40 cm de sandow pour relier entre eux les bas haubans, 30 cm sous les barres de flèches. Ceci évite que la têtière de spi ne se coince dans l’angle entre le mat et le bas hauban.

Montage

Enrouleur de laisse à chien :

  • Ouvrir la ‘bête’.
  • Enlever le mécanisme de frein et de blocage.
  • Dévider la laisse. Faire une boucle avec un nœud de chaise

Par Philippe Benaben.

Share Button