Championnat à Cazaux : domination des Micro

Championnat de France Croiseurs Légers Cazaux 2016
Du jeudi 05 au 8 mai 2016
Lac de Cazaux
Classic Tour Classic Tour (coef. 3) - Grade 3
CV Cazaux

BP 102
La Teste de Buch Cedex
33164

05 56 22 91 00

A propos de la régate

A propos du club

Les Micro récoltent les médailles avec 4 places sur 6 sur les podiums du Championnat de France des Croiseurs Légers à Cazaux. 24 Micro étaient présents avec 6 Proto, 11 Régate et 7 Croiseur sur 54 bateaux regroupés en A et R1 pour les Micro.

Une belle victoire en R1 de Alhyange Acoustique et Nicolas Pierrot qui renoue avec la victoire sur cette épreuve. La dernière journée fût chaude en rebondissements avec Kumpelka, qui casse sa bôme, mais sauve le podium R1, En Groupe A, Platypus passe premier à la 7ème manche, mais la huitième lui est fatale et Il Furioso reste juste derrière.

Jeudi 5 mai

Préparation et jauge

jauge-cazaux-2016

Arrivé depuis le début de semaine, Il Furioso a installé son barnum et musique dès l’entrée du Club. Les Micro attendus se posent directement dans l’ambiance. Mâter, inscription, jauge et mise à l’eau sans encombre, l’organisation du Club avait anticipé toutes les formalités d’arrivée pour soigner les coureurs. La chaleur montante, la pression apaise. Les équipages se retrouvent autour d’un repas grillade organisé par le Club.

La manche d’entrainement

petole-cazaux-2016

Le Soleil tape et la petite brise commence à s’apaiser. Le comité profite d’un reflux pour lancer la manche d’entrainement. Le parcours en trapèze est posé, les petits empruntent la banane extérieure et les grands, la banane intérieur. Le plus difficile dans ces parcours n’est pas de comprendre que le trapèze est composé de deux bananes, mais que l’une est à l’intérieur, l’autre, à l’extérieur, et que seule l’une d’elle se mange par les deux bouts. Les premiers espoirs sont posés, avec un vent faible accablé par les mauvais perdants du jour. Maintenant, il fait très soif !!!

pot-cazaux-2016

Le pot d’accueil

Alors que la pression monte dans les gobelets, les concurrents profitent de raconter leurs premières expériences du plan d’eau et des adversaires qu’ils découvrent. Pendant ce temps, une armada de bénévoles du Club s’affairent à ouvrir des huitres. Arrosées de vin blanc local et complétées par du fromage fermier, les langues se délient dès que les gosiers sont libres.

 

 

Vendredi 6 mai

2 parcours construits

La matinée commence par un briefing avec un rappel sur les bananes du trapèze. La petite brise du matin, Sud-Est, risque de s’épuiser avec le thermique.

briefing-cazaux-2016

2 parcours construits sont envoyés sous P, puis sous Noir, les concurrents montrant leur volonté d’en découdre. Sur la première manche, Go-Fast se place dans les premiers, mais avait grillé le départ. Sur la deuxième, Ola casse un hauban et rentre. Le vent commence à tourner et à faiblir, les derniers bords se retrouvent désaxés, ce qui fait le bonheur de certains. Kumpelka domine la flotte, suivi par Alhyange et Liberté II à la 1ère manche, et Microbe sur la 2ème et Platypus talonne à la 4ème place.

harluard-cazaux-2016

microbe-cazaux-2016
arrivee-platypus-cazaux-2016

Le côtier

Un parcours côtier est lancé malgré le vent faiblissant. Au départ, Liberté II se trompe sur son chrono, ça ne pardonne pas sous pavillon Noir.

depart-cazaux-2016

A la première marque un peu proche, Alhyange prend l’avantage, suivi de Kumpelka. Go-Fast suit la marche. Sur le premier largue très serré, Platypus est le seul à tenter le spi, sans succès, il est dépassé par Il Furioso. Le vent tourne et les bateaux se finissent le portant, Alhyange s’envole sur la deuxième remontée au vent, suivi par les autres Micro. mais le vent s’efface et les écarts se creusent. Juste avant l’arrivée de Alhyange, le comité préfère arrêter le pointage à la moitié du parcours car les derniers concurrents y arrivent seulement et péniblement. Ingrat pour les premiers, salvateur pour les faibles rating.

repas-saveur-cazaux-2016

Soirée Saveurs Micro

Le Club de Voile de Cazaux avait mis à disposition de Micro la tente de restauration. A 20 heures, l’ensemble des concurrents Micro se retrouvent pour partager leurs saveurs régionales. Certains avaient pris le temps de réunir les meilleurs fûmes de leur région et se faisaient un plaisir d’observer ses concurrents lors de la dégustation. D’autre avaient improviser quelques victuailles pour partager avec tous, et les palets purent se délecter de graillons de Lyon, Brie de Meaux, Fromage des Pyrénées, Kouglof d’Alsace, … avec tout autant de breuvages artisanaux et variés.

 

Samedi 7 mai

2 parcours construits

La petite brise matinale de Sud-Est est toujours là, mais ils annoncent moins de Soleil et elle devrait persister. Après la proclamation des résultats provisoires et distribution des ronds de couleur aux trois premiers, les concurrents se rendent sur le plan d’eau un peu plus tôt que la veille. 2 parcours construits pour commencer, sous drapeau noir après un général chacun. Pour le premier parcours, le départ est sous noir et la ligne est favorable bâbord. La Sardine, un Maraudeur prototysé, passe bâbord amure au nez de l’ensemble de la flotte (53 adversaires plus gros que lui, n’attendant que de la griller). Magnifique !!!

kumpelka-spi-cazaux-2016

Kumpelka ouvre le bal, encore suivi par Alhyange, et Liberté, barré par François Chrétien, ferme le trio de tête.

Deuxième parcours, Alhyange prend l’avantage et Platypus montre son nez.

alhyange-cazaux-2016

Le vent tourne, les bateaux se suivent à la queue leu leu. Mad Max se rapproche des premiers, et Kumpelka arrive difficilement à remonter d’un mauvais départ. Le titre est relancé.

Le côtier

depart-J2-cotier-cazaux-2016

Encore un départ sous drapeau Noir, Go-Fast en fait les frais. Cette fois-ci, c’est le grand côtier avec traversée du plan d’eau. Kumpelka s’envole à nouveau, et Platypus s’intercale avant Alhyange.

Le vent faiblit à nouveau, mais revient au bout du plan d’eau et les concurrents peuvent éprouver le spi serré ou non, à discrétion. Petite adonnante au bout et les spieurs s’envolent dans la brise qui s’est levée. Liberté II et Il Furioso s’en tirent sans spi, mais à la suite. Tous le monde arrive à bon port et le retour au portant dans le vent montant a enfin chauffé les doigts.

Soirée des équipages

Scène Podium avec 2 groupes de Blues-Rock. Décidément, le Club de Voile de Cazaux avait vu les choses en grand. Peut-être un peu trop, car les équipages repus ont préféré rester attablés plutôt que d’aller danser. Fatigue de 2 journées d’épreuve ? Non, seulement envie de partager les récits des expériences du jour, et surtout de se délecter de l’excellente Paella concoctée par l’organisateur. Après l’effort du jour, les langues se délient et s’activent à apprécier les victuailles, seul muscle à qui il reste beaucoup d’énergie, arrosé régulièrement pour éviter les assèchements.

Dimanche 8 mai

Tout se joue encore ce matin. Les premières places en temps réel, comme en temps compensé. La météo marine annonce des claques à 6, alors les esprits grelottent en regardant les gros nuages de pluie, au loin, au vent. Liberté décide de rester à terre pour préserver son charmant équipage féminin. Mais les habitudes de régime de Sud Est sont prises, les nuages menaçants contournent le Lac et le Soleil fait doucement son apparition en faisant mollir le vent progressivement dans la journée.

1 parcours construit

Encore un général au départ, l’habitude du drapeau Noir est prise. Le deuxième départ est encore favorable comité et les esprits s’échauffent.

depart-J2-2-cazaux-2016

C’est Kumpelka et Liberté II qui prennent l’avantage des bascules de vent suivis par Platypus et Alhyange. Mais Kumpelka casse sa bôme juste avant la bouée au vent et est obligé d’abandonner alors qu’il reste 2 manches. Liberté II profite pour s’envoler et Platypus résiste longtemps à l’assaut de Alhyange au largue serré, qui finit par le dépasser en s’envolant au planning. Il Furioso suit sans lâcher devant Mad Max, 5ème. Après le coup de théâtre de l’abandon du premier, Alhyange peut se reposer sur ses résultats pour la dernière manche, mais en groupe A, Platypus vient de ravir la première place à La Sardine. La tension reste extrême.

Le côtier

Le vent restant soutenu, le comité lance un nouveau grand côtier. Premier départ sous P réussit. La première remontée, bien que suffisamment longue, met à l’épreuve les équipages qui ne cessent de se croiser, 100 fois bâbord, 100 fois tribord. La flotte reste groupée pratiquement jusqu’à la bouée au vent, contrôlée par Alhyange.

Platypus le suit mais Max Max le talonne et le double en fin de parcours au largue avec plus de vitesse. Liberté II assure sa 4ème place et Il Furioso s’éloigne du podium en laissant passer Zobi la Mouche et Go-fast.

Maintenant est venue l’heure de sortir le bateau de l’eau et de démâter. Il fait maintenant chaud et le vent est tombé.

Les résultats

Lors des résultats, le président du Club de Cazaux, Hervé Duchesnes,  a été longuement ovationné par l’ensemble des concurrents. L’organisation a simplement été parfaite et le Club peut être nommé pour rédiger le manuel de tout ce qu’il faut faire. C’est sous cette ambiance ravie que les résultats sont proclamés avec une victoire en R1 pour Alhyange, une place de 3ème pour Kumpelka, mal chanceux. Quand au groupe A, Platypus voit la première place lui échapper lors de la dernière manche et Il Furioso monte sur la 3ème marche. Deux nouveaux équipages sur les podium du Championnat de France, les Micro montrent qu’ils se renouvellent, ainsi que tous les équipage ou bateaux qui nous ont présenter leur premiers déplacements.

En Micro
  1. Alhyange
  2. Platypus
  3. Mad Max
En Régate
  1. Il Furioso
  2. Microbe
  3. Harluad
En Croiseur
  1. Platypus
  2. L’iguacu
  3. Ola
En Origine
  1. O’Malley
  2. Petit Mini
  3. Gwenick

Photos FFVoile

Les Vidéos de Nautimage




Share Button

Quelque chose à dire ?