Retour de l’Européenne Micro à Plobsheim

Européenne Micro Strasbourg ACAL 2016
Du samedi 23 à 24 avril 2016
Plobsheim (Strasbourg)
Classic Tour Classic Tour (coef. 3) Micro IMCCA - Grade 4
ACAL
Marie-Pierre CARTERON

Route du Plan d'Eau
67115 PLOBSHEIM
Strasbourg

03 88 29 31 50

A propos de la régate

A propos du club

Voici le ressenti de Vas-y Pinky !, pour son premier déplacement hors ligue.

Plobsheim, c’est loin, mais c’est beau ! Après 6 heures de route paisible (vitesse limitée à 80 km/h…) à travers l’Helvétie, nous arrivons avec Maxime et Lionel de Kumpelka et sommes accueillis très agréablement par Jean Pierre, le président de l’ACAL. Quelques Flammekueches et bouteilles de Pinot noir plus tard, nous nous couchons pour une bonne nuit.

Samedi matin

Au club à 8 heures 30, on prépare le bateau. On rencontre Marcel Krauth, qui ne peut pas naviguer mais dont le bateau, l’illustre Briska III navigue. Désillusions, il y a bien peu d’inscrits. 11 participants seulement… Pourtant, l’ACAL a fait son maximum pour mobiliser les flotte locale. Les derniers Micro restants au Club sortent difficilement, et les relances individuelles ont permis à Briska III de trouver un nouvel équipage, à Kumpelka d’obtenir un équipier supplémentaire nécessaire, aux Neptune locaux d’être fortement représentés, et aux bateaux du club de sortir avec un équipage Russe et un autre local.
Peu de coureurs extérieurs, je suis un peu amer après un tel déplacement. Je me demande si le jeu en valait la chandelle…
Il fait froid et il pleut… Moral aussi bas que les nuages alsaciens… Enfin un Flyer, les italiens de Belimo. La carène du Flyer est assez étonnante, avec un tableau arrière très dégagé. La quête est très prononcée.

On part sur l’eau. Ça rentre fort ! Avant le départ de la première manche, on prend des bonnes claques, probablement à plus de 25 nœuds, et le vent est irrégulier. Christian, natif du coin, qui m’accompagne, monte pour la première fois sur un Micro. Autant dire que ce ne sont pas les conditions idéales pour apprendre…

Première manche

littlepinkcologne

Premier départ, annulé pour cause de dérapage incontrôlé du bateau viseur. Second départ, on monte le foc. Je vois une estafilade sur le guindant… On affale.
Top départ, on passe la ligne sous GV seule. On rentre ? non, je décide de mettre le tourmentin, on n’a que ça sous la main, et on peut espérer malgré tout gratter quelques places. On passe la moitié du bord de près à changer le foc. C’est mon valeureux fils Killian, 12 ans, qui s’en charge, courageux ! On envoie le tourmentin, sans penon bien évidemment, et on part à l’assaut de notre demi tour de retard. On met le spi, pas facile pour Christian, quand c’est la première fois qu’il utilise des doubles tangons et le fatras de réglages d’un Micro. On se donne à fond, on double 2 concurrents avant la ligne d’arrivée, plus deux qui n’ont pas terminé, dont Briska III, le Lucas de Krauth mené par Philippe. Ça fait 7ème.

Deuxième manche

2ème départ du jour, le vent est très fort. On prend un super départ au viseur, on tire à gauche, c’est bon, ça adonne jusqu’à la bouée. On passe au vent juste derrière Robert et les italiens et devant Kumpelka. Le spi à du mal à monter. On perd un peu le contact. Le vent baisse sur le deuxième près, on reçoit… On fini juste derrière Pierre et Bruno, le Neptune local, 6ème. Les 505istes locaux l’emportent sur Briska III.

littlepinkcologne

Troisième manche

Troisième manche, on part pas mal, mais pas assez viseur. Le vent est moins fort, sauf dans quelques claques. 6ème. C’est Briska III qui l’emporte à nouveau.

Premier bilan

La journée est en demi-teinte. Je suis un peu désabusé pour le foc. On mouille le bateau, on étend la voile dans les vestiaires, c’est finalement juste un collage de laize qui a rendu l’âme… Ah, une bonne couture !


Après, des satisfactions quand même : on n’a rien lâché, comme d’habitude, Christian s’est bien bagarré, et Killian a tout donné, malgré le vent fort, la pluie et le froid… Chapeau, à 12 ans ! Ensuite, le bateau est vraiment sain, comme je l’attendais. On s’est mis quelques équerres au portant et en sortie de virement, mais il ne dépasse pas les 60° de gite, revient vite et repart facilement, notamment après un départ au lof. Par contre, les lattes de la corne ne sont pas assez rigides, et celle-ci bas dans les claques. Il faudra revoir ça.

plobsheim-2016-04-23-pot

La soirée Atelier à Voiles

Repas sympa et chaleureux avec les équipages et Monique de l’Atelier à Voiles, sponsor de l’épreuve, qui nous fait un cours de géographie avec un doigt, franches rigolades, malgré un pinard d’une qualité discutable, vite remplacé par une bonne bouteille de Pinot noir.

plobsheim-2016-lots

Monique anime la soirée et distribue aux concurrents présents de nombreux lots de sa confection : sacs en tissu de voile, pots de confiture à la mirabelle, et une baille à spi sur mesure pour l’équipage Italien.

Dimanche

littlepinkcologne

Le lendemain, soleil et petit vent de nord-ouest. Le foc est réparé, On y va. Premier départ, on démarre bien, on est longtemps devant, mais le vent est très taquin. Il aurait fallu arriver sur la bouée au vent sur le bord tribord, on arrive par en dessous, sur le bord bâbord, avec l’adonnante qui arrive trop tard et qui nous fait faire le grand tour… On reçoit, les 5 premiers s’échappent. On lâche rien !!! Bon bord de spi, nouveau bord de près. Cette fois, c’est le bord tribord qui joue des tours à Robert et Pierre. On passe la bouée tout près. On attaque Pierre sous spi, alors que le vent commence à rentrer fort. Ils partent à l’abattée, et on entame le dernier tour devant eux. On contient leur retour, sans parvenir à rejoindre Robert. 5ème.

littlepinkcologne

Le vent monte

Le vent rentre fort à nouveau avec des claques à 25 nœuds – 30 nœuds, et un bon grain de pluie. On se bat toute la manche, en étant pas trop loin des 4 premiers, avec Pierre juste derrière. Max et Lionel enroulent la seconde bouée de près en tête après avoir mené toute la manche. Catastrophe, ils partent à l’abattée et finissent dans l’eau, avec Mathieu, leur jeune équipier local. Ils ne terminent pas la manche. Plus personne ne prend le risque de spier, et les empannages deviennent chaud. Second coup de théâtre, Mattéo attaque un troisième tour alors qu’il ne fallait en faire que deux. Robert, Philippe sur Briska III, et nous, suivons comme des moutons. Pas de conséquence pour les 3 premiers, mais on se fait prendre une place par Claude sur un Neptune local, attardé, mais qui a le mérite de faire le parcours correctement… J’enrage de cette erreur !!!

Résultats

Au final, on fait 6ème, en ayant battu deux fois Lauralann II, le premier Régate, un Neptune, à la régulière, avec tous nos moyens. Briska III, l’emporte sur toutes ses manches courues, suivi par Liberté II et Belimo, premier Croiseur. Derrière nous, trois autre Neptune locaux et un allemand, avec Manfred, le jaugeur de l’IMCCA, accompagné de Wilma qui nous régale avec ses merveilleuses photos. Le Challenger local et Vitaly, le russe abonné à l’épreuve ferment la marche.

Je suis plutôt satisfait, car on a été dans le coup à certains moments. Le fiston Killian est dur au mal. Les conditions n’était pas agréables, et même s’il a fallut parfois le secouer un peu, il a été dedans la plupart du temps.
C’est la première fois que je naviguais avec du vent sur le bateau. Il marche bien, il est sain. Au prêt, quand le vent est fort, on marche aussi bien que les Neptune, avec plus de cap mais un peu moins de vitesse. Sous spi, le bateau est très sain, peu rouleur. Dommage pour le premier jour, où sauf sur un bord de près, on n’a pas pu vraiment défendre nos chance. On arrive à rester au contact, voir à passer devant sur le départ / premier près, mais ensuite, on n’est pas encore suffisamment entraîner sur les manœuvres, et on a trop le nez dans le bateau. Ça ne pardonne pas sur un plan d’eau un peu tordu comme Plobsheim.

Mon sentiment sur le micro reste le même après cette régate. Les bateaux sont intrinsèquement extrêmement proches (y compris entre protos, régates et croiseurs). Ce sont les départs ratés, les erreurs de placement et de réglages, qui font la différence.

Un grand merci au comité de course qui a été sans reproche et aux bénévoles du club, dont l’accueil a été sans faille. Et un grand merci à Max, Lionel et Christian, avec lesquels c’est toujours un immense plaisir de se déplacer.

Les vidéo des italiens

Photos WilmaWilms

Share Button

Got something to say?